Mon livre est disponible...

Pour l'obtenir : directrement par mon mail
ou chez l'éditeur: bouton-lulu

Plus d'infos

Que nous entretient Maître Philippe de Lyon?

Actuellement,

Maître Philippe nous parle par channel aujourd'hui, mais il n'a pas toujours été ainsi. Décédé en 1905, il nous a laissé quelques écrits. La proximité de son époque pourrait s'apparenter à maintenant...

Voici quelques-unes de ses citations :

« J’ai reçu le pouvoir de commander. Si la mer menace d’avoir une tempête, je puis calmer la mer en lui disant au nom du Ciel de s’apaiser. (13-­2­-1897) »

« Je vous affirme que j’ai un grade qui me permet de pardonner les fautes. Quelque criminel que vous soyez, je peux vous donner un laissez­-passer et vous irez d’un bout du monde à l’autre sans qu’on vous demande rien. »

« Le tribunal du Ciel est un tribunal sévère, une cour martiale. Là nul n’est censé ignorer la loi.
Il ne faut pas alléguer l’ignorance, cela ne servirait à rien ; toutefois quelqu’un peut prendre votre défense ; il y a des agréés auprès de ce tribunal et leur vêtement est tel qu’ils n’ont pas besoin de toge.
Je ne suis pas autre chose qu’un de ces agréés.
Je suis avocat à la cour du Ciel et le curé d’Ars était un ange. Voyez la différence. Le curé d’Ars était obligé, pour guérir, de prier, de faire prier ; moi, j’ai le droit de commander. » (13-­2­-1897)

« Mon ange gardien, c’est Dieu. Aussi vos anges gardiens ne peuvent­-ils voir le mien. Je suis le seul à n’avoir pas d’ange gardien. »

« Non, je ne vous ai jamais dit que j’avais été l’un quelconque des apôtres du Christ. Je suis un pauvre pécheur du temps de Notre­-Seigneur Jésus ; j’étais avec les apôtres, voilà tout. »

« Beaucoup d’entre vous pensent que je suis Jésus ou presque lui-­même. Détrompez-­vous ; je suis le chien du Berger et le plus petit d’entre vous. Quelqu’un dit : « Pourquoi dites­-vous toujours ainsi ? » ­ Parce qu’en effet je suis tout petit et c’est parce que je suis petit que Dieu exauce toujours mes prières ; tandis que vous, vous êtes trop grands, et c’est pour cela aussi que Dieu ne vous entend pas. » (21-7­-1894)

« Jésus est venu établir le règne de la charité et je suis venu pour consolider ses lois. » (19­-2­-1894)

« Je suis plus vieux que vous tous ; vous devez croire tout ce que je vous dis (15­-1­-1901). Pourquoi doutez­-vous ? Il est en mon pouvoir de lever le rideau qui sépare ce monde de l’autre monde et de vous en donner des preuves. Quand vous serez aussi vieux que moi, vous en ferez autant. Il faut avoir un doigt long pour toucher. Ce que je fais, vous le ferez aussi, si vous aimez votre prochain comme vous­-mêmes. »

« Ce que j’ai de plus que vous, c’est que je vous connais tous et que vous ne me connaissez pas (15­7­ l89l). Je vous connais tous très bien et il y a fort longtemps que je vous connais. Je sais ce que vous êtes et l’Ami qui est là, l’Ami que vous ne voyez pas, vous protège. J’ai habité un autre pays avec vous, pas sur la terre. Vous, je vous parle avec douceur ; il y en a d’autres à qui j’ai parlé avec sévérité. » (3­-7-­1896 ; 7-­1-­1903)

« Je suis venu comme le bon médecin, non pour guérir ceux qui ne sont pas malades, mais bien pour ceux qui souffrent et pour aider ceux de bonne volonté à faire non seulement tout ce qu’ils peuvent, mais plus qu’ils ne peuvent. Ne faire que ce qu’on peut n’est pas suffisant. » (27-­12­-1894)

« Je suis fier de vous sauver. »

« Une fois, une seule fois dans ma vie, je suis resté dix jours sans épreuves, j’ai eu dix jours de bonheur. Alors j’ai pleuré et j’ai prié parce que je me suis cru abandonné de Dieu, et j’ai supplié pour avoir des épreuves. »

« Si vous voulez venir avec moi, aimez votre prochain comme vous-mêmes, sinon On vous laissera. » (8­1-1-1894)

« Ne craignez pas de me perdre ; j’ai un pied au fond de la mer, un sur la terre, une main vers vous et l’autre vers le Ciel. Donc vous me retrouverez toujours. »

« Dieu ne nous a pas créés pour nous mettre dans le feu éternel, pour nous perdre. Du reste s’il est quelqu’un de vous qui se perde, je vous promets, je vous proteste que j’irai moi­ même le chercher là où il sera. » (29-­1­-1902)

« Dieu m’est témoin que vous ne rentrerez pas au Ciel sans m’avoir revu. » (1896)

« Aimez­-vous les uns les autres, et je vous promets qu’à votre mort une seule pensée de vous m’amènera vers vous. Je serai là. » (10­-11­-1894)

« Je suis la Porte, personne ne peut mourir sans me voir, sans que je le voie. »

« Je suis au seuil de la mort, c’est pourquoi il est impossible pour tous de ne pas me voir en mourant. »

« Tous doivent passer devant moi pour aller au Ciel, car tous doivent passer sur le chemin où je suis. »

Mais qui est finalement celui que nous appelons Maître Philippe? Une fiche nous en parle depuis ce lien des "Entités"

Lien de la source internet


-Retour à la liste Méditation-

primi sui motori con e-max

Commentaires  

0 #1 Pour Maitre Philippe 15-11-2011 17:08
Bonjour,

Citer:
Que nous entretient Maître Philippe de Lyon?

Actuellement,

Maître Philippe nous parle par channel aujourd'hui
Comment peut-on appeler chaneling ce qui est un copié collé de textes qui se trouvent sur des 10zaines de sites…..
http://www.philippedelyon.fr
Citer

Ce site est optimisé pour Firefox de Mozilla

Bugs possibles dans Ie7,8,9, Safari ou autres

Link to share with a friend