Mon livre est disponible...

Pour l'obtenir : directrement par mon mail
ou chez l'éditeur: bouton-lulu

Plus d'infos

St-Malachie

St-Malachie est né à Armagh, en Irlande en 1094 dans la famille O'Morgair, d'après Saint Bernard de la noblesse. Il a été baptisé du nom de Maelmhaedhoc (latinisé comme Malachie). Il a été instruit par Imhar O'Hagan et ensuite par l'Abbé Armagh. Il a été ordonné prêtre par St. Cellach (Celsus) en 1119.

Après son ordination il a continué ses études de liturgie et de théologie auprès de Saint Malchus de Lismore. En 1123 a été nommé abbé de Bangor et un an plus tard il a été consacré évêque de Connor. En 1132, il a été élevé au rang de primat d'Armagh. Saint Bernard nous dit que Saint Malachie possédait un grand zèle pour la religion.

En mourant, Saint Celsus, a nommé Saint Malachie Archevêque d'Armagh en 1132, bien que, en raison de sa grande humilité, il lui en ait coûté d'accepter. Les intrigues ne lui ont pas permis d'assumer sa charge pendant deux ans. En trois ans il a restauré la discipline ecclésiastique à Armagh.

En 1139 il a voyagé à Rome et en chemin il a visité Saint Bernard de Clairvaux. À Rome il a été nommé légat d'Irlande. En revenant, par l'intermédiaire de Clairvaux, il a obtenu cinq moines pour s'établir en Irlande et c'est ainsi qu'est apparue la grande abbaye de Mellifont en 1142.

Dans un second voyage à Rome, Saint Malachie, malade en arrivant à Clairvaux, est mort dans les bras de Saint Bernard le 2 novembre.

On lui attribue beaucoup de miracles mais on se rappelle plus de lui par son don de prophétie. Parmi celles-ci, la plus célèbre est celle se référant aux papes. Il a été canonisé par le Pape Clément III, le 6 juillet 1199. Sa fête se célèbre le 3 novembre.


LA PROPHÉTIE DES PAPES : DES DEVISES SIGNIFICATIVES

Pour la prophétie des papes, les descriptions de ceux-ci sont si courtes, deux ou trois mots en moyenne, qu'il est difficile de les reconnaître de façon incontestable. Cependant, il y en a quelques-uns uns où l'on peut retrouver une relation assez remarquable, comme celui qui est décrit comme être "Le gardien des montagnes". Or, le pape Alexandre VII avait un insigne représentant trois montagnes où brillait une étoile au-dessus sur son blason. Plus près de nous, le Pape Benoît XV était qualifié par la prophétie sous "La religion dépeuplée", nous remarquons que son pontificat est profondément marqué par la première guerre mondiale et la grippe espagnole qui tué des millions de personnes.

Le Pape Jean XXIII "le pasteur et navigateur", il a dirigé l'Église dans une nouvelle voie avec le deuxième Concile. Le Pape suivant, Paul VI qualifié de "La fleur des fleurs" avait une fleur de Lys sur ses armoiries. "De la demi-lune" reflète bien Jean-Paul I qui fut souverain pontife à partir de la demi-lune jusqu'à l'autre dans la même phase, soit près d'un mois.

Jean-Paul II,  lui est qualifié par "Le travail du Soleil" dans cette prophétie, un sens concret avec lui semble plus ardu à trouver. On peut dire qu'il a vaincu la mort en 1981 et que même très malade, il a continué son travail pour les fidèles. Il fut aussi l'un des premiers papes à avoir visité pratiquement tous les pays du monde et proclamé la bonne nouvelle.

Comme vous l'avez certainement lu dans les différents articles de journaux dernièrement, la devise de notre nouveau pape, Benoît XVI, est "La gloire de l'olive (ou l'olivier)". Ouf! En Allemagne, nous sommes particulièrement loin d'où poussent les olives. Probablement qu'on arrivera à résoudre l'énigme au long de son pontificat. D'ici là, nous ne pouvons que formuler des spéculations. Par exemple, il serait assez facile de remplacer l'olive par tout ce qui aurait une connotation juive, puisque le mont des Oliviers est l'une des dernières étapes avant la crucifixion de Jésus, en plein Israël d'aujourd'hui ou bien, ce pape allemand n'aurait-il pas été proche des juifs de son pays d'origine, alors qu'il a délibérément déserté l'armée devant les horreurs commises par celle-ci? Bref, un important rapprochement entre la Torah et la Bible serait très significatif dans l'interprétation de sa devise selon la prophétie de St-Malachie. C'est probablement ce vers quoi il cherchera à se démarquer. Nous savons que Jean-Paul II a ouvert le dialogue avec les autres Églises du monde et Benoît XVI a bien formulé son intention de poursuivre le travail de son prédécesseur.

Ce que nous aimerions savoir, c'est surtout combien de temps sera-t-il à la tête de Rome? Une chose est certaine, Benoît XVI ne tiendra pas les rennes du Vatican aussi longtemps que le précédent Pape à cause de son âge avancé.

LE DERNIER PAPE

La venue de "Pierre de Rome" devrait se faire dans, tout au plus, une génération. La prophétie des papes ne contient rien de plus que deux ou trois mots pour chacun des papes sauf pour ce dernier qui a droit à 26 mots en latin qui se traduit ainsi:

"Dans la dernière persécution de l'Église Chrétienne siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et un Juge redoutable jugera son peuple".

Ce sera donc pendant le pontificat de Pierre II, en tentant de faire son travail comme si de rien était, dans le chaos le plus total, que Rome sera une nouvelle fois détruite et que Dieu appliquera son Jugement Dernier.

PIERRE, UN TABOU

Les Papes ont depuis la création de l'Église Chrétienne pris le nom d'un apôtre de Jésus ou d'un Saint qui correspondait à leur manière de penser ou encore aux actions qu'ils leurs étaient attribuées. C'est pour cela que nous avons des Jean XXIII et Pie XII. Mais pour ce qui est de Pierre, il existe toujours un tabou sur lui qui est le fondateur de l'Église, le premier pape nommé par Jésus lui-même, peut-être pas au même sens que la papauté que nous connaissons, mais ça c'est une autre histoire.

L'ensemble du site d'où ce texte fut tiré : Lien ici


_ Retour Prédictions_

primi sui motori con e-max

Ce site est optimisé pour Firefox de Mozilla

Bugs possibles dans Ie7,8,9, Safari ou autres

Link to share with a friend